Merci à Guillaume Tirel (2e du 30 km de l'Origole la petite 2017 ) pour son compte-rendu de course

Retour sur le Trail l’Origole 2017

Ce Trail a lieux tous les ans mais une année sur deux cette course se transforme soit en Grande Origole ou bien comme cette année la Petite Origole. Deux distances au choix : 18km ou 32km. Je m’inscris donc sur la plus longue distance avec ses 570 mètres de D+.

Dimanche 3 Décembre
7h du mat, je passe chercher Fabrice Courvoisier et direction le Perray en Yvelines. Les conditions météo sont de saison : 0 degré, pluie verglaçante et tout cela avec un ressenti très humide.
Nous voilà arrivés dans le Gymnase qui fait office de vestiaire (non chauffé). Il fait un froid de canard et pour l’instant je supporte bien mes trois épaisseurs. J’hésite fortement sur le choix de ma tenue. Je maintiens quand même le short avec des chaussettes hautes (thyo) pour garder les mollets au chaud, maillot de compression + la veste Salomon et bien sur
bonnet+gants.
8h, on part s’échauffer avec Fab sur les deux premiers kilomètres. Le corps n’est pas encore monté en température mais il est maintenant l’heure de se placer sur la ligne. Nous sommes nombreux car les deux distances ont un départ commun.




8h30, c’est parti !!!. Deux coureurs du 18km prennent rapidement la tête dont Miloud qui sera le Vainqueur. Quelques mètres en retrait, nous sommes trois du parcours long. Je suis avec Florian Montméat et Bertrand Gence. Au bout de deux kilomètres, Bertrand prend la tête de notre trio et impose un rythme infernale. J’ai l’habitude c’est sa signature. Avec Florian on fait l’effort de s’accrocher mais l’allure est trop soutenue et au 5ème kilo il disparaît dans la nature (tiendra t il cette cadence jusqu’au bout ?).
Avec mon binôme on passe le 10ème kilomètre en 42 min. Depuis le début je suis sa trace et mes sensations sont plutôt moyennes. En même temps c’est assez éprouvant ces appuis fuyants sur la gadoue et ce froid qui persiste.
20ème kilo, 1h25 de course, 3 minutes de retard sur la tête de course. L’entente est sympathique et à deux les kilomètres passent plus vite. Je n’ai toujours pas pris un relais mais cependant mes jambes sont moins lourdes et du coup je commence à rentrer progressivement dans la course (un vrai vieux diesel ). Ensuite des parties assez roulantes commencent à faire leur apparition, le rythme se stabilise et ça m’est favorable .

Au 27ème kilomètre, je me sens pousser des ailes et j’accélère la cadence. Je sens que Florian est en train de subir cette allure et il décroche progressivement. Y’ aurait t-il en moi des restes de l’allure du semi de Boulogne ???. Depuis que je l’ai lâché, je cours à 15,5-16 km/h et j’espère que je n’ai pas placé cette attaque trop tôt.
Fini les chemins, j’emprunte la dernière portion de route et il me reste 1,6km. Je me détourne une dernière fois et personne en vue dans cette ligne droite. L’arrivée est dans le gymnase et je passe la ligne 2ème en 2h14.40 à 2’12min de Bertrand. Florian arrivera 2’09 min plus tard.

L’heure est à la récompense, je suis appelé pour monter sur le Podium. Ce qui est marrant c’est que d’un côté j’ai eu ma revanche sur Florian qui m’a battu au trail des 7 Hameaux et de l’autre côté Bertrand qui me rappelle aujourd’hui qu’il est le boss car je l’ai battu au Trail des Flambeaux. C’est une bonne guerre, cela met un peu de piment sur les courses et nous permet de nous dépasser avec une telle concurrence.
Merci aux organisateurs pour cette manifestation et encore merci aux Bénévoles qui ont été très courageux avec ce froid.

Je finis l’année 2017 par un podium. C’est une belle récompense pour moi après toutes ces heures d’entraînement ingurgitées.

Vive le Trail




Merci à Geek & Run pour le compte-rendu de son Origole 2014: 52km


Merci (et bravo) à Germain Peltier pour son compte-rendu de course,
vainqueur du Petit Trail de l'Origole 2014 en 2 h:16 m :43 s
à lire sur Lepape-info.



 Germain Peltier nous fait partager l'émotion...